Qui a dit que le temps, c’était de l’argent ?

Publié le 6 Septembre 2015

Qui a dit que le temps, c’était de l’argent ? Chaque seconde, chaque minute est importante pour notre enrichissement, et il faut se dépêcher, car elles sont comptées. Nous savons bien que le temps passe, et nous avec ! Or trouver le temps semble d'ailleurs être une des difficultés majeures, un obstacle difficile à surmonter pour accéder à la foi. Je veux dire : passer une heure à l’église toutes les semaines quand il y a tant de paysages à découvrir… Quelle absurdité ! Donner chaque jour quelques minutes à Dieu pour une rencontre, un cœur à cœur... Quelle perte de temps quand tant d’activités, tant de propositions s’offrent à nous ! Pour croire, il faut avoir le temps, et d’ailleurs, on n’a plus le temps de rien d’humain, d’essentiel, alors le transcendant est jeté à la poubelle…

Pourtant, nous faisons une multitude de choses dans une journée : se lever, se raser, boire un petit café, s'occuper de ce dossier pour le travail, acheter le journal et les cigarettes au bureau de tabac du coin, attendre son tour à la boulangerie voisine, aller au distributeur pour retirer de l’argent, essuyer sa chaussure à cause d’une crotte de chien sur le trottoir, prendre son courrier, et jeter les publicités, mettre ses pantoufles, appeler la pizzeria pour commander, et regarder le 345ème épisode de sa série américaine favorite ou le match de foot du siècle, sortir la poubelle, se brosser les dents, et soigner son cor au pied… On en fait des choses en une journée. Quelle intensité ! Ou quelle superficialité ?!

Vivre à 100 à l’heure, sans savoir ni pourquoi, ni comment… Multitudes de choses qui nous donnent l’impression d’exister…

Mais enfin ! Vous croyez qu’au bout du chemin, lorsque vous regarderez votre vie dans le rétroviseur, vos petites préoccupations quotidiennes auront un sens ? Vous souviendrez-vous de la somme que vous aviez en banque ce jour-là ou de la variété de pizza que vous avez mangée ? Tout cela est fugace et futile… D’ailleurs, qu’avez-vous mangé avant-hier midi ? Qui avez-vous croisé chez le boulanger ?

Non et non !  Le meilleur moyen de se préparer au dernier moment est de bien occuper tous les autres, avec des actes qui construisent votre vie dans l’éternité : Une personne aidée et qui vous a manifesté une si grande gratitude qui vous émeut encore, une action de solidarité qui a secouru des gens en détresse, l’émerveillement d’un enfant à qui vous apprenez la vie, un temps de silence et de prière qui a duré une heure... et qui est passé plus vite que 5 minutes, la beauté d’un chœur qui chante… Voilà ce qui inscrit notre vie dans l’éternité. Voilà ce qui donne de l’épaisseur et de la grandeur à notre vie et qui, au bout du chemin, nous donnera quelque fierté d’avoir vécu sur cette terre, en partant avec dans le cœur des visages, des mercis et une joie paisible d’avoir vécu en abondance… Dieu inscrit ce qui est donné, ce qui est reçu, ce qui est beau, bien et bon dans l’éternité qu’il promet. Le temps de l’argent ?

Foutaise ! Le temps c’est de l’amour, sinon ce n’est que du vent.

(Sésame paroissial septembre 2015)

Joseph Schlosser

Rédigé par Communauté de paroisses Sainte Croix de Lorquin

Publié dans #édito

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hélène 15/01/2016 19:23

Concernant l'article le temps c de l'argent. Je suis toute a fait d'accord avec vous. Chose bizarre jai ressenti les mêmes choses, et encore maintenant, en ce qui concerne l'aide aux personnes par mon travail de policier!... par des actes... mais sauf pas le côté prière! ... mdr!
Bon courage !